Supplément hors-série de la revue « L’Histoire » intitulé « Le cas Chirac »

CHIRAC L'HISTOIRE
 

Chers adhérents,

J’ai plaisir à vous recommander la lecture du supplément hors -série de la revue « L’Histoire » intitulé « Le cas Chirac » qui vient de paraître.

Vous y trouverez une présentation de la vie politique et de l’action publique de Jacques Chirac non pas, comme souvent par des journalistes, mais par des historiens. Ce recours à des universitaires et chercheurs en histoire et en sciences politiques change singulièrement la vision à laquelle nous sommes habitués, trop souvent empreinte de réactions d’humeur, de priorité à l’actualité immédiate, à l’anecdote  et à l’imagination.

Rien d’anecdotique chez nos historiens ,mais plutôt la démarche scientifique de la recherche des causes,de la description des faits et bien sûr de leur interprétation ,ainsi que de la mise en perspective de l’action politique de Jacques Chirac, en Corrèze, à Paris, au gouvernement et à l’Elysée. A ce titre la contribution de René Rémond « Bilan, ce que l’histoire retiendra » est significative.

Grace au recul du temps écoulé, à l’absence volontaire de la scène politique quotidienne de l’ancien Chef de l’Etat depuis bientôt 10 ans, d’autres grandes signatures comme celles de Michel Winock, Annette Wieviorka, Maurice Vaïsse, Jean-Luc Barré (celui des deux tomes des mémoires) et de bien d’autres ,y compris quelques journalistes, donnent de Chirac une image plus sereine, plus équilibrée, débarrassée des scories de l’actualité, où la critique a sa place mais non la polémique ou l’agressivité.

Par exemple ne vous fiez pas au titre de l’article de Jean Garrigues « Un roi fainéant », repris de l’expression vulgaire et agressive du successeur de J. Chirac à l’Elysée, car le texte est une recherche sans complaisance mais équilibrée des lignes directrices de l’action continue de Jacques Chirac pendant ses deux mandats .

Pragmatique, à l’origine européen de raison plus que de cœur, attaché à une vision multipolaire des relations internationales qui exclut tout impérialisme et respecte tous les peuples et toutes les cultures, Jacques Chirac a conduit une politique étrangère cohérente, propre à donner de la France une image positive et un rang dans le monde qui ne tient pas seulement  à sa position à l’égard des Etats-Unis dans la guerre d’Irak ou à son discours de Johannesburg sur la sauvegarde de notre planète : l’analyse qu’en fait Maurice Vaïsse est particulièrement complète  et pertinente.

Enfin les contributions d’Annette Wieviorka sur le  discours du Vel’d’Hiv, de Germain Viatte sur la création du Musée du Quai Branly et de Jean-Luc Barré sur « Un solitaire aux secrets insondables » précisent avec pertinence le portrait intime d’un Chirac  bien éloigné de la réputation  d’homme sans imagination, sans culture et sans convictions qui lui fût trop longtemps accolée.

Tous les articles de ce numéro spécial méritent l’attention. Mais n’oubliez surtout pas de consulter la bibliographie finale, typique de la méthode historique, fondée sur la recherche et l’accès aux sources comme les archives, les discours, les documents. On y verra aussi que le site de notre association figure en bonne place : c’est suffisamment inhabituel pour être noté avec une modeste satisfaction…

Bertrand Landrieu

LE CAS CHIRAC
100 pages. 6,90 €
En vente dans les kiosques, distributeurs de presse et librairies jusqu’à la mi-mai.
Achat par correspondance par téléphone au 02 38 33 42 88
Numéro en ligne sur le lien : http://www.sophiaboutique.fr/magazines/l-histoire/l-histoire-papier-special-chirac.html

Tags: , ,