Jacques Chirac – L’association « Avec le Président Chirac » » Les grands discours de Jacques Chirac

Les grands discours de Jacques Chirac

Sommet franco-britannique, Paris, le 9 juin 2005

Conférence de presse conjointe de M. Jacques CHIRAC, Président de la République, et de M. Tony BLAIR, Premier ministre du Royaume-Uni de Grande-Bretagne à l’occasion du XXVIIIème Sommet franco-britannique

LE PRESIDENT – Mesdames, Messieurs, je suis heureux de saluer amicalement les représentants de la presse britannique, française ou étrangère et très heureux de le faire à l’occasion de la venue, pour ce XXVIIIème Sommet franco-britannique, du Premier ministre, de ses ministres et de leurs collaborateurs. Je leur souhaite, au sens propre du terme, la plus cordiale des bienvenues. Lorsque l’on observe l’Histoire, on s’aperçoit que la Grande-Bretagne et la France ont eu, souvent ou parfois, des raisons d’opposition elles se sont disputées, parfois se sont combattues. Mais nous sommes, fort heureusement, aujourd’hui, et de plus en plus, profondément dans une période de solidarité, d’accord et d’entente. Et de cela, je crois pouvoir dire que le Premier ministre se félicite et, en tous les cas, moi, j’en suis particulièrement heureux. C’est donc de tout cœur que je l’accueille aujourd’hui pour ce XXVIIIème Sommet et je vais vous dire rapidement quels sont les sujets que nous avons abordés au cours de notre entretien limité et, ensuite, au cours de l’entretien élargi aux membres du gouvernement. Le premier point que nous avons évoqué, c’est celui de l’énergie et des changements climatiques. Nous sommes très inquiets de l’évolution du monde d’aujourd’hui en ce qu’il met en cause un certain nombre d’équilibres qui risquent de se traduire par des changements climatiques lourds de conséquence pour l’avenir de la planète et de ses habitants, ceci étant dû à une utilisation peut-être déraisonnable des sources d’énergie. Nous avons mis ensemble au premier rang de nos préoccupations une politique européenne de l’énergie qui nous permette d’être, à la fois, plus assurés pour ce qui concerne nos ressources dans le domaine de la compétitivité mais, également, plus prudent dans le domaine de l’utilisation de ces ressources et les conséquences que cela comporte et notamment pour ce qui concerne la limitation des énergies d’origine fossile. Ce programme procède de volonté et se traduit par des décisions, prises au dernier Conseil européen, qui sont des décisions importantes dans l’immédiat et aussi pour l’avenir.

Lire la suite