Jacques Chirac – L’association « Avec le Président Chirac » » Les grands discours de Jacques Chirac

Les grands discours de Jacques Chirac

Création du Haut Conseil de la science et de la technologie, le 25 septembre 2006

Allocution de M. Jacques CHIRAC, Président de la République à l’occasion de l’installation du Haut conseil de la science et de la technologie (HCST)

Monsieur le Premier ministre,
Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les élus,
Messieurs les Présidents,
Mesdames et Messieurs,

La science et la marche en avant de l’humanité sont à l’évidence même indissociables. La science est l’une des plus nobles expressions de notre liberté. C’est aussi le moteur du progrès humain. Nous sommes engagés aujourd’hui dans une compétition mondiale pour la suprématie scientifique et technologique. Notre croissance, nos emplois, notre rang dépendent de notre capacité à affronter cette compétition.

Pour la France et pour l’Europe, investir dans la science est, en vérité, une question de survie. Face aux grands pays développés, face aux géants en devenir, face aux menaces environnementales ou sanitaires, face à la fin programmée des énergies fossiles, notre avenir passe par le choix de l’intelligence, de l’imagination et de l’audace.

La science française compte vraiment dans le monde. Nous possédons une longue tradition d’excellence, qui doit toujours être améliorée et ceci, dans le respect des principes éthiques auxquels nous sommes tous profondément attachés. Notre pays dispose d’un potentiel considérable. Nous avons de grands talents : trois prix Nobel de physique dans les 15 dernières années, un en chimie en 2005, décerné à M. Yves CHAUVIN ; une école de mathématique de réputation mondiale, avec 9 médailles Fields sur les 48 décernées depuis leur création. Et je tiens à féliciter, bien sûr, très chaleureusement à nouveau M. Wendelin WERNER, qui l’a reçue cette année. Nous avons des positions de pointe, par exemple dans les technologies de l’information, dans la recherche en santé ou en physique de l’énergie : en témoigne le choix de Cadarache pour l’implantation d’Iter. Nos sciences humaines et sociales contribuent à rendre intelligible un monde qui est toujours plus complexe.

Lire la suite